"Dima Bawab, dont chacune des apparitions est saluée par la critique, est en pleine ascension. Soprano léger d’une stature juvénile, à la diction impeccable, au timbre chaleureux."

Forum Opera

Dima Bawab est une soprano jordanienne d’origine palestinienne qui commence ses études artistiques (piano et danse classique) à l’âge de quatre ans au Conservatoire National de Musique/Fondation du Roi Hussein à Amman. Découverte par Mady Mesplé, elle se tourne vers le chant et intègre le Conservatoire Régional de Toulouse, dans la classe de Anne Fondeville Bleuse, et reçoit son premier prix avec félicitations du jury. Elle poursuit ses études supérieur au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe de Peggy Bouveret. Elle en sort diplômée en 2007.

Depuis la fin de ses études, Dima se produit principalement en Europe et aussi, fidèle à ses racines, en Jordanie et en Palestine, dans un répertoire très varié.

Son premier rôle à l’opéra est celui d’Yniold dans Pelléas et Mélisande sous la direction de Sir John Eliot Gardiner dans une mise en scène de Stéphane Braunschweig, à l’Opéra-Comique à Paris en 2010, puis au BBC Proms à Londres en 2012, à nouveau à l’Opéra-Comique en 2014 et au Théâtre National à Zagreb (Croatie) l’année d’après.

Par ailleurs, elle chante les rôles de Papagena, puis de Pamina dans La Flûte Enchantée de Peter Brook de 2010 à 2013 au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, puis en tournée mondiale. Cette production a remporté un Molière en 2011.

Plus récemment Dima s’est produite à Opéra Grand Avignon dans le rôle titre de Susanne dans Les Saltimbanques de Louis Ganne, Bertha dans Il Barbiere di Siviglia de Rossini à L’Opéra de Toulon, L’Amour dans Orphée et Eurydice de Gluck à Opéra Grand Avignon, et Sophie dans Werther de Massenet à L’Opéra de Nancy.

Au cours des saisons 2016 et 2017 à l’Opéra Nantes-Angers, elle chante Barberine dans Les Noces de Figaro dans une mise en scène de Moshe Leiser et Patrice Caurier, ainsi que le Marchand de Sable et la Fée Rosée dans Hänsel et Gretel.

En 2015, elle est également la première suivante de Dircé dans Médée à L’Opéra de Dijon et rencontre un grand succès avec le rôle-titre de Zémire dans Zémire et Azor de Grétry, à l’Opéra Royal de Wallonie à Liège, et ceux du Feu et du Rossignol dans L’Enfant et les Sortilèges à l’Opéra de Montpellier.

Les années précédentes, Dima interprète en 2009 les rôles de Susanna dans Les Noces de Figaro au Music Hall de Wilton à Londres, de Lucy dans Le Téléphone de Menotti en Palestine et en Jordanie, de Lois Lane dans Kiss Me Kate de Cole Porte, et l’Académie du Festival d’Aix en Provence l’accueille pour chanter le Feu, La Princesse et Le Rossignol dans L’Enfant et les Sortilèges. En 2007, elle est Blöndchen dans L’Enlèvement au Sérail à Vannes, et Morgana dans Alcina de Haendel, production du CNSMDP en collaboration avec la Cité de la Musique de Paris.

Un an plus tôt, à l’Institut du monde arabe à Paris, elle est Gloria dans Jerusalem Follies du compositeur franco-palestinien Suleiman Al Qudsi, et se produit avec des artistes français et jordaniens dans Der Schauspieldirektor de Mozart (rôle de Mme Herz), et Abu Hassan de Weber (Fatime).

En oratorio, Dima interprète en tant que soliste les Vêpres de Monteveredi, le Stabat Mater de Pergolese, la Messe en Si mineur de Bach, L’Oratorio de Noël de Bach (au Sydney Opera House), la Messe en Ut de Mozart, le Gloria de Poulenc, le Requiem de Mozart, et tout récemment la Harmoniemesse de Hayden dirigée par Nicolas Simon à la Chapelle Corneille de Rouen.

Elle chante aussi les Vier Letzte Lieder de Strauss, Solomon de Haendel, la 4ème Symphonie de Mahler et donne un récital avec L’Orchestre Aurora (lauréat du prix RPS) sous la direction de Nicolas Collon au Kings Place à Londres en 2011.

Dima a donc travaillé sous la direction de nombreux chefs prestigieux comme Sir John Eliot Gardiner, François-Xavier Roth, Guy van Waas, Louis Langrée, Pascal Rophé, Shlomo Mintz, Philipp von Steinaecker.

Prochainement, elle interprétera les rôles de Pamina dans La Flûte enchantée de Mozart au festival Musique en Ré à l’IÎle de Ré et Amour dans Orphée et Eurydice de Gluck au Festival Berlioz.

Dima a remporté le premier prix au concours international Armel à Budapest en Juin 2017.